La société TRENDEL est en congés jusqu'au dimanche 22 août 2021 inclus.

Fenêtres PVC - Lexique

A

Allège : partie maçonnée, menuisée ou vitrée séparant le sol de la fenêtre.

Arbre d'un volet roulant : axe permettant la rotation du tablier. Peut être appelé « tube ».

Appui (v.a. : pièce d'appui, cornière d'appui, appui reconstitué) : pièce basse du dormant d'une menuiserie venant s'appuyer sur la maçonnerie.

Appui : Partie inférieure de la maçonnerie (appui maçonné) ou de l'encadrement (appui menuisé) recevant la fenêtre.

B

Baie (v.a. : réservation, encadrement) : ouverture pratiquée dans un mur pour faire une porte ou une fenêtre; Peut aussi désigner la fenêtre.

Barillet : cylindre manoeuvrable par clef permettant la condamnation d'une fenêtre ou d'une porte.

Bâti (v.a. : dormant, huisserie) : partie fixe de la fenêtre, de la porte qui est scellée au gros oeuvre, ou fixée au dormant existant (rénovation).

Battement (v.a. : meneau central, battée) : partie montante et centrale d'une fenêtre à deux vantaux, il peut être rapporté ou monobloc, large ou étroit. Monté sur l’ouvrant secondaire, il reçoit en appui extérieur l’ouvrant principal.

Battée (v.a. : meneau central, battement) : partie contre laquelle vient s’appuyer l’extérieur de l’ouvrant en position de fermeture.

Battue centrale intérieure : partie central de la fenêtre venant établir la symétrie visuelle et pouvant supporter la poignée.

Battue centrale extérieure : partie central de la fenêtre venant établir la symétrie visuelle extérieure et protégeant des intempéries la jonction entre les deux ouvrants. Peut être appelée « petite battée ».

C

Cache paumelles/fiches : dispositif permettant de cacher les organes de rotations (les paumelles ou les fiches) du vantail sur le dormant.

Cache joues (d'un volet roulant) : dispositif permettant de masquer les côtés du caisson de volet roulant (les joues).

Cintre : mise en forme concave d'une menuiserie permettant d'épouser un arc architectural, il existe des pleins cintres (demi rond) des cintres surbaissés (portion d’arc), des demi cintres (quart de rond)…

Châssis (v.a. : croisée, fenêtre) : élément fixe ou ouvrant à un vantail, recevant un vitrage ou un remplissage et positionné dans l’ouverture d’un mur.

Clair de jour/clair de vue : surface de vitrage permettant la vue, l’entrée de la lumière.

Cochonnet : sur les côtés et en traverse haute, partie visible du dormant de la menuiserie (vu de l’extérieur).

Coefficient Uf :
appelé coefficient surfacique de la menuiserie, il s'exprime en w/m²C° (watt/mètre carré/degré Celsius), et permet de qualifier les qualités d'isolation thermique des profilés ou plus précisément l’ensemble des matériaux constituants le cadre de la fenêtre (profilés dormants et ouvrants + battements + joints + quincailleries).

Coefficient Ug : appelé coefficient surfacique du vitrage, il s'exprime en w/m²C° (watt/mètre carré/degré Celsius), et permet de qualifier les qualités d'isolation thermique de l’ensemble verrier ou plus précisément l’ensemble des matériaux constituants le vitrage (vitres simple, doubles ou triples + séparateur + lame(s) intercalaires constituées d’air sec, de gaz…).

Coefficient Uw : appelé coefficient de transmission thermique de la fenêtre, il s'exprime en w/m²C° (watt/mètre carré/degré Celsius), et permet de qualifier les qualités d'isolation thermique de la fenêtre ou plus précisément l’ensemble des matériaux constituants la fenêtre (profilés + complexes verriers + quincailleries).

Coulisse : pièce verticale permettant le guidage du tablier du volet roulant.

Crémone : quincaillerie interne permettant la fermeture monopoint ou multipoint d'un vantail. Peut être externe dans un but de décoration ("crémone à l'ancienne").

Croisillon : pièce de faible section verticale ou horizontale divisant la surface du vitrage.

D

Dormant (v.a. : bâti, huisserie) : partie fixe de la fenêtre, de la porte qui est scellée au gros oeuvre, ou fixée au bâti existant (rénovation)…

Double vitrage : ensemble verrier composé de 2 vitrages séparés par une lame d'air ou de gaz.

E

Encadrement (v.a. : réservation, baie) : ouverture pratiquée dans un mur (le plus souvent dans le cas de maisons à ossature bois ou acier) pour faire une porte ou une fenêtre.

Espagnolette : ferrure à poignée tournante servant à fermer et à ouvrir des volets.

F

Fenêtre (v.a. : croisée, châssis) : ouverture vitrée aménagée dans le mur d’une habitation pour laisser entrer l’air et la lumière et pouvant être ouverte ou fermée.

Feuillure : rainure permettant de loger une pièce, un vitrage…

Fiche (v.a. : paumelle) : Organe permettant la rotation de l'ouvrant sur le dormant. La fiche male équipe le dormant et est souvent vissée par l'intermédiaire d'une platine, la femelle se monte sur l'ouvrant et est très souvent vissée directement (on dit: ficher une menuiserie).

G

Gâche : pièce de métal présentant une mortaise dans laquelle s'engage le pêne d'une serrure ou le galet de condamnation.

Gond : pièce de fer coudée en équerre, sur laquelle tournent les pentures d'un volet.

H

Huisserie (v.a : bâti, dormant) : partie fixe d’une porte (plus généralement d’une porte intérieure) qui est scellée aux murs ou aux cloisons.

I

Imposte : partie supérieure d'une porte ou d'une fenêtre. Elle peut être fixe, pleine ou équipée d'un système d'ouverture à soufflet.

J

Joint : élément souple permettant l'étanchéité entre deux pièces.

Joue : pièce latérale du coffre de volet roulant supportant l'arbre et recevant le mécanisme de manœuvre.

L

Linteau : pièce horizontale (de bois, pierre, métal) qui forme la partie supérieure d'une ouverture et soutient la maçonnerie.

M

Meneau : montant libre ou fixe séparant plusieurs châssis.

Montant : élément vertical du vantail et du dormant.

O

Ouverture à la française : Principe d’ouverture vers l’intérieur des ouvrants sur un axe de rotation vertical (système d’ouverture le plus courant en France).

Ouverture à soufflet : Principe d’ouverture à projection vers l’intérieur des ouvrants sur un axe de rotation horizontal haut.

Ouverture basculante : Principe d’ouverture faisant pivoter l’ouvrant sur un axe de rotation horizontal et central. Une moitié de l’ouvrant pivote vers l’intérieur, une autre vers l’extérieur.

Ouverture Coulissante : principe d’ouverture par translation (déplacement latéral) du ou des ouvrants.

Ouverture Coulissante à frappe : principe d’ouverture combinant une ouverture à soufflet puis une ouverture par déboîtement et par translation (déplacement latéral) d’un ouvrant. Appelée aussi « oscillo-coulissante ».

Ouverture Oscillo-battante : combinaison sur un même ouvrant des ouvertures « à soufflet » et à la française, et permettant soit l’ouverture, soit le basculement pour l’aération de la pièce en toute sécurité.

Ouvrant (v.a. :battant, vantail) : élément mobile de la menuiserie.

P

Pare tempête : capots de protection se positionnant sur les perçages d’évacuation d’eau pour éviter les reflux et les sifflements causés par le vent.

Paumelle (v.a. : fiche) : organe de rotation constitué de 2 pièces métalliques mobiles entre elles et assurant la liaison entre l'ouvrant et le dormant de la menuiserie.

Parclose : pièce de petite section servant au maintien des vitrages ou des remplissages dans le châssis.

Plaxage : technique qui consiste à coller à chaud un film décor en PVC d'une épaisseur de 20µ sur un profilé PVC.

Porte fenêtre (v.a. : fenêtre) : ouverture vitrée aménagée dans le mur d’une habitation pour laisser entrer l’air et la lumière, pouvant être ouverte ou fermée, et permettant le passage vers l’extérieur (ouverture jusqu’au sol).

Pose en applique : Pose au nu intérieur avec une partie du dormant appuyée contre le mur. Pose traditionnelle en construction neuve en France. Nécessite la mise en place de dormants larges ou de tapées pour reprendre l’épaisseur du doublage d’isolation intérieure.

Pose entre tableau : Pose en tunnel, dans l’épaisseur du mur, dans l’encadrement. Dite aussi pose monolithique, cette technique de mise en oeuvre millénaire est classique dans tous les pays.

Pose en extérieur : Pose au nu extérieur, en façade. Courante dans la plupart des pays d’Europe, on la rencontre en France sur les maisons isolées par l’extérieur et sur les bâtiments tertiaires (bureaux, usine) en principe de façade rideau.

Profilé : pièce de PVC, de bois, ou d'aluminium, servant de base à la fabrication des menuiseries.

Profilé multichambre : profilé PVC ou aluminium comportant plusieurs chambres d'isolation.

R

Regingot : Extrémité de l’appui maçonné sur lequel vient se poser la menuiserie.

Réservation (v.a. : baie, encadrement) : ouverture pratiquée dans un mur (le plus souvent dans le cas de constructions en béton banché) pour faire une porte ou une fenêtre.

Rupture de pont thermique : procédé permettant d'améliorer les capacités isolantes d'un profil aluminium par la mise en place entre les parements intérieur et extérieur de séparation (barrettes) en polyamide, polyuréthane ou PVC.

S

Seuil : traverse basse du dormant d'une fenêtre ou d'une porte fenêtre ou d'une porte d'entrée.

Soubassement (v .a. : allége) : partie basse d'une fenêtre munie d'un vitrage ou d'un remplissage.

Système : Concept regroupant l'ensemble des composants (dormants, ouvrants, parcloses, élargisseurs, jonctions, etc.) permettant la conception de menuiseries.

T

Tablier (d'un volet roulant) : ensemble des lames constituant le volet.

Tableau : Partie maçonnée visible depuis l’extérieure contre laquelle ou dans laquelle vient se poser la menuiserie.

Traverse : élément horizontal du vantail et du dormant

Treuil (manœuvre de volet roulant) : Manivelle de grande longueur, articulée en haut grâce à une simple ou une double genouillère et permettant la montée et la descente du tablier.

Triple vitrage (v.a. : ensemble verrier, double vitrage, vitrage) : ensemble verrier composé de 3 vitrages séparés par des lames d'air ou de gaz

V

Vantail (v.a. : ouvrant, battant) : partie mobile de la menuiserie permettant l’ouverture.

Vitrage (v.a. : ensemble verrier, double vitrage, triple vitrage) : mot désignant la partie transparente ou translucide de la menuiserie.